Accéder au site

Définition d'un verre progressif

Le Magazine

Recevez-le gratuitement !

Pourquoi la presbytie est-elle difficile à corriger ?

La presbytie, due au vieillissement de l'oeil, se manifeste par une gêne lors de la vision de près. Plus l'objet visé se situe près de l'oeil, et plus les effets de la presbytie sont marqués.

La solution  est donc de porter des verres correcteurs qui corriger fortement la vue en vision de près et de ne pas corriger la vue en vision de loin : c'est le principe des des verres progressifs.

 

 

La presbytie pouvant s'ajouter à d'autres troubles de la vision, telle la myopie ou l'hypermétropie, les corrections de ces troubles doivent aussi être pris en charge par l'appareillage optique.

 

Auparavant, les presbytes étaient équipés de lunettes à verres bi-focaux ou tri-focaux. Ce verre correcteur est constitué de 2 ou 3 zones correctrices :

  1. une zone pour la vision de près,
  2. une zone pour la vision intermédiaire (sur des verres trifocaux)
  3. une zone pour la vision de loin.

 

Les principaux problèmes de cette solution étant :

  1. une transition "dure" entre les zones est nette, source d'inconfort pour le porteur ;
  2. la délimitation entre les zones fortement visible sur les lunettes, nuisant à l'esthétisme (phénomène de "barres")

 

Verre trifocal - principe

Schéma de principe d'un verre trifocal

 

Fonctionnement de lunettes de vue à verres progressifs

Les verres progressifs solutionnent le problème en présentant une puissance variable du verre correcteur du haut vers le bas.

 

Si votre ophtalmologiste vous a diagnostiqué une correction de +1.50 pour votre presbytie,

  • la zone de vision de près de votre verre progressif sera façonnée avec l'addition de +1.50 ;
  • la zone de vision de loin aura une addition de 0 ;
  • et la zone de vision intermédiaire aura une addition variable et croissante entre 0 sur le bord haut (la limite avec la zone de vision au loin) et +1.50 sur le bord bas (la limite avec la zone de vision de près);

 

 

verres progressif - schéma de principe