Accéder au site

Les lunettes à verres progressifs

Ce nouveau type de verre, inventé en 1953 par Bernard Maitenaz, pour compenser l'effet de "barre" des verres bifocaux, est commercialisé en 1959 par la société Essel, dont Bernard Maitenaz faisait partie, qui deviendra Essilor.

 

Lunettes correctrices à verres progressifs

 

La révolution du verre progressif est de supprimer la problématique des verres à double foyer et leurs sauts d'images, en proposant des verres avec une correction progressive, du bas vers le haut, permettant de voir de près comme de loin.

 

De nos jours, les verres progressifs sont les plus employés pour corriger la presbytie.

 

 

 

 

Avantages

  • Confort de vision de près à l’infini. Quel que soit la distance à laquelle vous regardez, il existe un endroit dans le verre où la vision est nette.
  • Possibilité de verres personnalisés ;
  • Possibilité d'apporter une correction pour les autres troubles de la vue (hypermétropie, etc.) pour la vision de près à l’infini.

Inconvénients

  • Adaptation du porteur
  • Prix
  • Fatigue possible dans le cas d’une longue activité en vision de près

 

 

Les autres procédés de correction de la presbytie :